LE PROJET 2021-2022 

LIGNES DE VIES
La Cité Frugès -Le Corbusier d'un habitat
ouvrier au patrimoine mondial

Notre projet:

Le thème de l'année 2021-2022 concerne la Cité Henry Frugès - Le Corbusier située à Pessac. C'est une cité-jardin commandé par l'industriel sucrier Henry Frugès pour ses ouvriers à Le Corbusier dans les années 1920. Le but est de construire une cinquantaine de logements sains, hygiénique et lumineux, en effet, durant cette période, la plupart des ouvriers vivent dans des taudis.

Cette cité construite en 2 ans, entre 1924 et 1926, est un rare exemple en Nouvelle Aquitaine d'une architecture moderne tournée vers le logement social et l'humain. C'est pourquoi en 2016, elle a reçu le label de Patrimoine mondial de l'humanité.

A l’approche du centenaire de la Cité, nous avons la volonté de faire redécouvrir au public ce lieux. Nous souhaitons mettre l'accent sur sa conception, sa place dans l'histoire de l'architecture mais surtout la façon dont l'humain a habité cette cité, se l'est approprié et l'habite encore.

Ce projet vise à valoriser ce patrimoine par : la mise en place d’actions de médiation lors des Journées européennes du patrimoine (J.E.P); d’actions auprès des scolaires et lors d’évènements ponctuels; l’organisation d’un Hackathon lors des Journées nationales de l’architecture; la réalisation de ciné-débats; et enfin la conception de plusieurs expositions, à Bordeaux, à Pessac et sur site.

Nos objectifs:

Ceux-ci peuvent se découper en quatre aspects.

D'une part la valorisation de la cité. En effet, ce patrimoine est souvent éclipsé par l’attractivité de la métropole. Par conséquent, nous souhaitons étendre le rayonnement de la Cité en dynamisant les activités autour de ce patrimoine. Notre travail est destiné à un public intergénérationnel. En presque un siècle, la Cité a provoqué de nombreuses critiques concernant son architecture, son projet en lui-même, puis, par la suite, son entretien et sa sauvegarde avant son classement.

D'autre part, la dimension humaine nous semble primordial. Longtemps avant d’être inscrites au Patrimoine mondial, les habitations étaient destinées aux employés de Henry Frugès, aux ouvriers et leurs familles. Une classe de travailleurs souvent laissée pour compte, mais qui bénéficiait ici d’un logement neuf et sain. Il s’agit d’un exemple rare et novateur dans le contexte de l’entredeux guerre. Concernant le présent, nous observerons les impressions et perceptions des habitants actuels sur leur quartier dans une démarche sociologique, afin de mieux appréhender la vie dans un patrimoine bâti

Ensuite, le développement de partenariat étudiant. Nous planifions un travail en partenariat avec l’école nationale supérieure d’architecture et du paysage de Bordeaux. Cela permettra à ses étudiants de revisiter cette architecture, dans un contexte de création et d’entraide. Les résultats ou productions de cette collaboration seront à l’honneur durant notre exposition.

Pour finir, il nous semble important d'impliquer les habitants présents dans tout le processus. Depuis 2016, la Cité bénéficie de nouveaux regards à la suite de son inscription. En faisant participer les habitants aux Journées européennes du patrimoine, mais aussi en recueillant leurs témoignages pour les expositions, nous aimerions les sensibiliser aux valeurs patrimoniales qui caractérisent leur cité et comprendre leur relation à cette cité.

Si vous souhaitez nous soutenir, nous avons un financement participatif en place du 26 juillet au 26 octobre : fr.ulule.com/Archimuse-crowfunding.

Suivez-le dès maintenant : https://fr.ulule.com/archimuse-crowdfunding/coming-soon/